Philippe Soreil

Présentateur Conférencier
Du monde des animaux à celui des gens
La curiosité et la vulgarisation comme mode de vie

Philippe Soreil (1951) aime les gens, les cultures, les animaux, la Wallonie et les découvertes. Homme de télévision mais aussi de radio, d’écriture et de voyages, il se démarque par des expériences dans des domaines multiples.

De la «main à la patte» à la «clé des champs», Philippe Soreil est une des figures importantes du paysage médiatique belge sans interruption depuis 1984. Vulgarisateur né.

Philippe Soreil s’intéresse à tout et a le don de susciter l’intérêt chez les gens. Il se veut « communicateur ». Il est habitué à présenter événements et produits de tout genre, homme de télévision et de radio, il s’adapte à vos besoins et offre la meilleure vitrine possible à votre entreprise ou association.

Une enfance privilégiée

Philippe Soreil naît et grandit en région liégeoise dans un foyer aimant. « Une enfance privilégiée, entre une maman à la maison et un papa enseignant, tous les deux donc très présents et disponibles». Il étudiera à Verviers pour finalement terminer son cycle secondaire dans sa région natale.

A la sortie de l’école, Philippe Soreil pense devenir dentiste, mais les mathématiques, la physique et la chimie le feront vite changer d’avis. Les études de biologie lui semblent être un bon compromis, il les poursuivra deux ans. « Il n’a pas été évident de faire comprendre à mon père que l’université, ce n’était pas pour moi ». Son truc : le journalisme dans lequel il se lance sans traîner en collaborant avec le quotidien local « Le jour ».

Un parcours « chaotique et diversifié »

Par son frère Alain, comédien de théâtre, humoriste et acteur au cinéma, Philippe découvre l’univers du spectacle. « Pas du tout inaccessibles comme je le pensais ». Il fait la connaissance de Robert Hossein, chez qui son frère fut élève, une rencontre qui deviendra un bon coup de pouce pour ses premiers contacts professionnels. Il signe d’abord avec Forest National et travaillera, ensuite, deux ans pour le Théâtre National dans la promotion des spectacles mais le cadre est « trop institué ». Il démissionne.

La suite ? 10 ans de « prospection personnelle » : photographie, reportage mais aussi longs voyages en Inde et en Afrique et quelques années de galères. « J’ai fait de tout, je cherchais ma voie ».
Sa « voie » justement, il la trouve grâce à la radio. A l’époque, on est en pleine explosion des radios libres. Philippe crée SIS avec des compagnons du micro, une alternative à Radio Contact, avant d’être recruté par cette dernière pour animer les matinées de l’antenne.

Le petit écran

Philippe Soreil débarque à la télé un peu par hasard. Il collabore régulièrement au magazine « Pourquoi pas ? » via une rubrique sur le petit écran. Il est donc en contact régulier avec le milieu. Puis un jour, on lui propose de rejoindre RTL Luxembourg comme assistant du directeur des programmes. Un mois plus tard, il se retrouve à animer un talk-show quotidien ! Trois ans passent avant qu’il revienne en Belgique et intègre la famille RTL-TVI. Naît alors « Entrée Libre », un talk-show quotidien de rencontres, puis le fameux rendez-vous animalier : « La main à la patte » qu’il anime et produit.

En 1997, l’aventure avec RTL-TVI se termine et Philippe Soreil rejoint immédiatement la RTBF. Il anime depuis 1998 sur la chaîne publique « La clé des champs » un hebdo sur la campagne.

Philippe Soreil est un grand curieux, ce qui l’amène à « se spécialiser » dans de multiples domaines. « Pourquoi une émission sur les animaux ? Parce que les animaux et les gens m’intéressent ! ». Et ainsi de suite !

L’exploration du monde

Philippe Soreil est également un fou de voyage. Dans les années 70, il fait un long périple au Maroc, puis en Mauritanie et depuis, pratiquement, « le tour de la planète ». Pour lui et pour le travail puisqu’il réalise pour la télévision une bonne douzaine de reportages notamment aux Galápagos, en Guyane, à Sumatra ou encore au Kenya. Une aventure le mènera également en Antarctique pendant plusieurs semaines.

En 2000, il prend la direction d’Exploration du Monde. Le but de l’institution : présenter des reportages/documentaires dans des salles de spectacles. La particularité : le réalisateur du film commente lui-même ses images. Bien sûr, Philippe a lui aussi participé directement à l’aventure avec deux circuits, un sur l’Expo 58 et un sur la Wallonie.

A côté de tout cela, Philippe écrit. Un livre sur les loups, un autre sur les dauphins et puis tout récemment un ouvrage « plus personnel, émotionnel » sur sa terre, la Wallonie.

Wallonie, le terroir au fil de l’eau

Art & Culture, Cinéma, Temps libre & Lifestyle, Voyages

Au fil des saisons, en guide "éclairé" et arpenteur de nos campagnes pour la télévision depuis plus de 20 ans, Philippe Soreil vous emmène à travers la Wallonie, de rencontres en découvertes. Il fait surgir de nos forêts, de nos campagnes et de nos villes, les richesses naturelles, les beautés humaines et culturelles si particulières à notre terre wallonne." Cette conférence est accompagnée d'un film: "Wallonie, le terroir au fil de l'eau".

Le monde, la nature et les animaux

Nature

De par son expérience personnelle et professionnelle, Philippe Soreil en connait un bout sur les animaux, la nature ou encore la protection de l’environnement. Avec un temps de préparation raisonnable, il peut mettre en place conférence et débat sur un sujet particulier relatif à ces thèmes.

No testimonial yet. Be the first!
Ajouter un témoignage
Langues de prestation
Anglais, Français