Jean Mossoux

Présentateur Conférencier
Avec joie et méthode, croître par les engagements judicieux
Aimer viser loin et juste car … que veut dire réussir ?

Grâce à des responsabilités dans de contextes variés, grâce à des coups durs et à des coups forts, Jean Mossoux (1948)favorise habilement l’émergence d’équipes de direction et de conseils d’administration. Le pragmatisme et la bonne gouvernance sont ses leviers. Il est initiateur de programmes sur l’entrepreneuriat de soi et chargé de cours à l’ICHEC.

Ses connaissances et expériences partagées, il les exprime aussi par l’écriture d’une dizaine de livres ; une vraie vocation.

Un pied dans l’action et un pied dans l’animation d’ateliers de 10 à 200 personnes, Jean Mossoux pratique l’entrepreneuriat, les entreprises familiales, les actions de développement durable. Avec son langage franc et son enthousiasme, les conférences de Jean Mossoux raviront votre public.

Une enfance marquée par l’entrepreneuriat

Jean Mossoux naît dans une famille très unie d’entrepreneurs ; son enfance est éclairée.
L’entreprise familiale est un des fils conducteurs de son existence.

A l’école, il dévore les biographies d’Erasme, Montaigne, Pascal, La Bruyère. Tous ont déployé un parcours humaniste. C’est décidé, il sera docteur en droit pour ses dimensions structurantes et sa rigueur de réflexion. Ses études se complètent par des formations chez Vlerick et à Cranfield ( UK).

De l’entreprise familiale à la multinationale

Dans l’entreprise fondée par le grand-père maternel, Jean entame sa carrière selon le scénario classique « d’un fils de ». De l’initiation à la production, à la logistique, à la vente jusqu’à la direction de ces services. Régulièrement il partage « ses tartines avec les conducteurs de machines » ; il vit en direct l’interdépendance des fonctions d’une organisation.
Une fusion de l’entreprise l’amène à démissionner.

Jean prend alors la décision déroutante de s’associer avec un artisan en foires et expositions, passant d’une entreprise de 300 personnes à une équipe de 8 collaborateurs ! Un vrai challenge et une vraie leçon. Rapidement l’affaire triple parce que les deux hommes s’apprécient tout en fonctionnant souvent dans le chaos.
Lorsqu’un chasseur de tête le contacte, il rejoint une institution financière au poste d’ « operation manager ». « Malheureux comme les pierres » dans cette multinationale prestigieuse, il découvre le jeu des egos qui servent leurs intérêts plutôt que la cause d’une entreprise. Un constat nourrissant pour les débats qu’il animera plus tard : les méfaits des egos abusifs dans les entreprises : « voilà un thème qui rassemble les gens par une douleur lancinante » !

Les bases structurantes

Ces trois expériences professionnelles sont pour Jean trois bases structurantes. La gestion d’une entreprise familiale qu’il connaît depuis le biberon, le développement d’une petite société, la fonction de cadre dans une multinationale. Fort de ses différentes implications dans les conditions de croissance d’entreprises, il crée la mission d’ « accompagnateur en gestion pour entrepreneurs ». De porte en porte, de confiance en confiance, d’entreprises en ASBL, - il enchaîne les missions entre Saint Vith et Knesselare ; y compris des missions de redressement in extremis.

Parmi les belles aventures, Socran, une entité liégeoise pionnière en lancement de starts-ups l’appelle. Jean a la chance d’y travailler sous la direction d’un « patron visionnaire », il lui en sera « éternellement reconnaissant ». Vient la rencontre avec Jean Galler, le chocolatier, avec lequel les titres de manager de l’année, de fournisseur de la cour, de challenger de grandes marques à l’international se cumulent. Un sommet : la mise au point des « langues de chat » avec Philippe Geluck.

D’un côté il génère de la plus-value économique ; de l’autre il monte des actions de développement local ou régional grâce aux résultats dégagés. Ainsi il est pionnier en philanthropie concrète.

L’écrivain

Détecté dans son travail de terrain par la Fondation Roi Baudouin, - à travers les années - il en reste un chargé de missions spéciales. Il y co-rédigera son premier livre « La PME et ses collaborateurs ». Suivent une dizaine d’autres ouvrages en solo ou en co-écriture : « Réussir la relève », « La décision entre passion et raison » avec Alain Hubert, « Bijoux de Familles » avec Valérie Denis.

Jean Mossoux vient de publier « Ras le bol ou Paraboles ». Ce dernier né est « un grand projet international » dont l’intrigue est construite avec son fils John, champion en impro. Un livre audacieux autour d’écrits de Matthieu l’évangéliste - un sage intemporel -. Il est soufflant d’y découvrir les principes de la gestion moderne et des astuces pour embellir la vie.

Sensibiliser à l’entrepreneuriat

Dans l’enseignement, Jean aime « le challenge de la relation avec l’autre ». Il est chargé de cours à l’ICHEC et promoteur d’un perfectionnement en general management « PME PLUS » réservé à une trentaine de dirigeants expérimentés. Il est aussi co-concepteur de programmes sociétaux tels « DREAM » et « CAP’TEN » : des actions de sensibilisation de jeunes de 17 et 11 ans à l’entrepreneuriat de soi. Un véritable défi et un succès sans équivalent pour ces actions de Responsabilité Sociétale qui impliquent plus de 30.000 personnes chaque année.

Ras le bol ou Paraboles

Business & Management, Entrepreneurs, HR, Culture d'entreprise, Leadership, Stratégie, Management, Motivation, Entreprendre de manière responsable, Philosophie, Spiritualité, Religion, Audacieux

Le monde est turbulent, que veut dire y réussir ? Jean Mossoux lance une enquête terre à terre sur des paraboles de Mathieu l’évangéliste pour débusquer une sagesse qui touche, qui agit à tous âges et dans beaucoup de situations.

Une inspiration moderne pour l’art de vivre des individus et des entreprises. De la consistance pour le mot galvaudé de « valeur ».Décoiffant, impertinent, tellement vrai.

La décision : entre passion et raison

Business & Management, Entrepreneurs, Leadership, Stratégie, Motivation, Inspirant

Grâce à un bref film exceptionnel avec Alain Hubert au Pôle Sud, grâce à la détection de moments porte-bonheur, la conférence s’ancre dans votre enthousiasme et dans vos découragements.

Sur base d’un solide processus de décision présenté lumineusement, l’enjeu est d’augmenter l’intensité des énergies positives - les siennes, celles de ses collaborateurs - et de prendre les décisions les meilleures possibles.

La gestion des entreprises familiales

Business & Management, Entrepreneurs, HR, Culture d'entreprise, Leadership, Stratégie, Management

La pérennité du patrimoine et de fonctions professionnelles pour les familiaux sont des enjeux majeurs des entreprises familiales. Mais il n’y a aucune raison de croire que le cours naturel des choses conduira à ces objectifs ambitieux.

Seuls un socle de valeurs et une bonne gouvernance y mèneront. Un détour par les anti-valeurs de l’entreprise familiale met en lumière ce qui rapproche ou éloigne les parents, les jeunes, les actionnaires actifs ou passifs. L’unité de vues favorise aussi la sérénité des collaborateurs non familiaux.

No testimonial yet. Be the first!
Ajouter un témoignage
Langues de prestation
Français