Béa Ercolini

Présentateur Conférencier
Journaliste éclectique, avec un point de vue de femme
« Pensez davantage aux femmes, cela peut rapporter gros. »

ELLE en Belgique, c’est Béa Ercolini, c'est deux magazines, deux websites en pleine évolution. Et bien avant cela, un blog, créé « avant tout le monde », ainsi que l’ « E-mag », une véritable première, en 2007. « Nous avons tout simplement fabriqué l’embryon des versions pour tablettes des magazines papier. Multimédia, interactif… Simplement, à l’époque, on l’envoyait aux abonnées par mail». Aujourd’hui, elle l’avoue : « j'adore snacker du web à tous moments de la journée, parcourir le monde d'un simple clic, les réseaux sociaux, les blogs... ».

Béa Ercolini l’affirme sans complexes : « ELLE est un magazine féminin. Mais, personnellement, je suis féministe. » Une profession de foi à mille lieues de l’agressivité d’une chienne de garde, mais qu’elle place au contraire dans la ligne de ses autres convictions : contre le racisme, l’antisémitisme ou l’homophobie. Une question de démocratie. « On voit mieux avec les deux yeux. La parité, c’est un regard stéréoscopique sur la société». Une vision dont les femmes, dit-elle, n’ont pas l’exclusivité…

La pratique d'abord

Béa Ercolini (1963) a toujours voulu être journaliste. A 11 ans, elle recopie pendant des heures, et à la virgule près, des articles sur les célébrités de l’époque. « Podium et Mike Brant : on a fait mieux comme école de journalisme et pourtant… ». Au passage, elle prend conscience de la structure d’un article, du titre, du chapeau… A 24 ans, elle embarque sur le Train Bruxelles-Pékin avec un titre d’envoyée spéciale décroché auprès d’un quotidien.

La Renaissance italienne

Entretemps, en toute logique, elle a entamé des études de journalisme à l'ULB. Elle y reste un trimestre, rebutée par le cours d'économie politique, puis bifurque en Histoire de l'Art, Pourquoi cette faculté? "Ce choix était directement lié à mes origines italiennes. Mon grand-père, mineur venu en Belgique dans les années 30, a toujours gardé le lien avec le pays via la culture. La Renaissance italienne, sa peinture, son architecture : je m'y sentais bien".

La passion de communiquer

Diplôme en poche, Béa Ercolini revient rapidement au journalisme. Et, depuis 1987, ne le quitte plus. Un parcours éclectique. Tout l'intéresse : tous les domaines, tous les médias. En presse écrite, elle signe aussi bien dans La Libre que dans Femmes d'Aujourd'hui, passe de Déco Idées à Trends Tendances, voyage sans souci entre Marie Claire et L'Instant. En radio, elle participe au Jeu des dictionnaires et à La semaine infernale. Plus récemment, on l'entend sur Pure FM, Classic 21 et surtout Sacré Cocktail, sur la Première avec Alexandra Vassen.

L’aventure ELLE

En 2003, Béa Ercolini crée l’édition 100 % belge du prestigieux hebdomadaire francais, déclinée en deux langues, français et néerlandais. "Le seul magazine féminin haut de gamme qui soit à la fois belge et international. Nous sommes donc une référence pour les annonceurs de mode et du luxe." Mais n'allez pas lui dire que ELLE Belgique est un magazine de mode. Depuis sa création, elle défend bec et ongles le caractère résolument généraliste du magazine. Aujourd’hui rédactrice en chef de l’édition francophone, elle chapeaute également les équipes du ELLE Vlaamse Editie et du web en tant que directrice des rédactions.

Mais bref, assez parlé d'elle, le mieux est de venir l'écouter! Vous voulez organiser un débat et y inclure un point de vue féminin affirmé ? Alors Béa Ercolini est la personne adéquate.

Comment fait-on un magazine ?

Communication, Relations publiques

Envie de connaître les coulisses de la presse écrite ? Béa Ercolini partage avec vous plus de 20 ans d’expérience au cœur des rédactions et surtout bientôt 10 ans à la tête des magazines ELLE. La presse féminine a-t-elle changé ? Les annonceurs se sont-ils diversifiés ? Le papier est-il amené à disparaître ?

Quels sont les grands thèmes féminins du 21e siècle ?

Créativité, Innovation, Trends

Les progrès qui restent à réaliser pour atteindre l’égalité en matière de salaires, de pension, de présence en politique et dans les boards des entreprises ; les mesures à prendre pour améliorer l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée (accueil de la petite enfance, etc.). Le rôle des femmes dans l’économie. Les conditions d’une vie amoureuse harmonieuse quand les lignes bougent en matière d’éducation, d’emploi, de salaires… La préservation des droits acquis face au retour du religieux. Femme active, mère et amante : comment garder la forme et gérer son énergie ?...

Le luxe à travers le monde

Béa Ercolini est une observatrice privilégiée de l’industrie du luxe, une des rares qui tire son épingle du jeu. Depuis plus de 20 ans, elle suit toutes les grandes tendances du luxe (bijoux, sacs, design). Pourquoi en pleine crise économique, le secteur du luxe connaît-il une croissance à deux chiffres ? Qui sont les clients du luxe aujourd’hui ? Béa Ercolini vous emmène dans un voyage entre rêve et réalité.

No testimonial yet. Be the first!
Ajouter un témoignage
Langues de prestation
Anglais, Français