Pierre-Yves Hittelet

Conférencier
Un burn-out révèle un véritable conflit de valeurs
Ma plus grande influence ? Obi Wan Kenobi !

Coach en développement du potentiel humain et entrepreneur. Faites le voyage : Où serez-vous dans 3 ans ? Et votre entreprise ?

Qui aurait cru que la vision du premier volet de la saga Star Wars allait le conduire 30 ans plus tard à développer son propre concept pour booster la confiance en soi ? Certes, un sage Jedi détenteur de la Force n'est pas seul responsable, il y a Freud, Jung, l'Inde, des années dans le privé, le Tai-chi-chuan, un burn-out ou encore la musique. Mais remettons tout ceci dans l'ordre. Portrait de Pierre-Yves Hittelet (1975), le Co-fondateur et CEO de R-each

Se garder du temps...

Comme beaucoup d'ados, Pierre-Yves ne sait pas trop quoi faire comme études lorsqu'il sort de l'école de Floreffe. Musicien confirmé, il aimerait surtout poursuivre dans le milieu artistique. Plutôt que le Conservatoire, il rêve d'entamer des études d'ingénieur du son mais se dirige finalement vers les métiers du cinéma à l'INRACI, et en particulier l'apprentissage des techniques cinématographique et la production audiovisuelle.

Diplôme en poche, en 1998, il veut absolument pouvoir gérer son temps comme bon lui semble, pour poursuivre la musique. L'intérim lui semble l'option idéale, et s'en suivent différents boulots «alimentaires». « Mais être baladé à gauche à droite est vite lassant, je voulais plus de stabilité». En 2000, il intègre Levi Strauss & Co, comme System Administrator au sein du département retail. Il y reste trois ans, jusqu'à ce que l'appel de la musique ne soit trop prononcé.

Pierre-Yves se consacre alors à la production et la promotion de l'album du chanteur belge Guillaume Ledent, pour lequel il est également musicien. Il continue également à s'abreuver de lectures.

Obi Wan Kenobi

Freud, Jung, la psychologie analytique, les philosophies orientales sont empilés sur sa table de chevet. Il faut dire que le développement personnel, il s'y intéressait déjà adolescent ! « Mes premiers questionnements philosophiques personnels se sont opérés au travers de Star Wars, et plus précisément du personnage d'Obi Wan Kenobi, le vieux sage qui vit dans la montagne, doté des plus infimes connaissances ; c'était une véritable obsession ». Plus tard, vers 20 ans, les grands psychiatres lui offriront un matériau de réflexion plus pointu. Une réflexion qu'il entretient aussi par la pratique assidue des arts martiaux, et surtout du Tai-chi-chuan.

En 2005, Pierre-Yves revient chez Levi Strauss. Il y occupe de plus amples fonctions, grimpe les échelons, jusqu'à se voir proposer le poste de trader au département retail. Il voyage énormément, participe à la gestion d'une centaine de magasins en Europe, s'occupe de production, du choix des vêtements. « Les conditions professionnelles étaient parfaites » dit-il avec le recul. Pourtant, en janvier 2007, Pierre-Yves craque. Manque de perspectives, de sens dans son travail, ras-le-bol... C'est le burn out.

Au fond, qu'est-ce qui m'anime ?

Il lui faut 6 mois pour se remettre les idées en place. 6 mois pour préparer aussi son départ. En septembre 2007, avec sa femme et leur enfant de 3 ans sous le bras, il quitte la Belgique pour l'Inde. Cette période est un véritable déclencheur. Il prend conscience que c'est le développement personnel qui l'anime et dans lequel il veut travailler. Il veut coacher, aider les gens, les entreprises à se poser les bonnes questions. Où serais-je dans 3 ans ? Qu'est-ce qui m'anime ? « Apprendre - ou réapprendre - les fondamentaux de la résilience, la motivation personnelle, le sens de ce que l'on fait, la créativité, la confiance en soi, la prise de responsabilité ... ».

Pierre-Yves est certes conscient qu'il ne peut se lancer aveuglement dans cette voie au retour d'Inde. D'autant qu'il a des impératifs familiaux et alimentaires. Une fois encore, il prend le temps nécessaire, pour aller de la saine gestation à la mise en pratique de son projet. Il crée alors des outils pédagogique pour une fédération de planning familial, il est Operations Manager et Team Leader au sein des call centers de Sony, Mobistar, Proximus, il fait de la consultance, etc.

En 2012, son projet peut enfin voir le jour. L'organisation de coaching R-each est fondée avec sa nouvelle compagne.

R-each

« Après 20 ans passé dans l'étude de différents courants psychologiques et philosophiques, je me suis décidé à écrire ma propre méthode ». Cette méthode, bien entendu fermement ancrée dans des modèles de PNL (programmation neuro-linguistique) existants, se veut novatrice. Outre de se concentrer sur la solution pour résoudre un problème et non sur le problème en lui-même, encore faut-il prévoir les conditions, l'espace nécessaire à ce cheminement. C'est notamment sur cet aspect singulier que R-each travaille. C'est une méthode de coaching et de formation qui se veut au service des entreprises, des entrepreneurs et des particuliers.

Cette méthode en 7 modules qui utilise des outils et des jeux de futurisation pour stimuler l’esprit d’entreprendre, s’est déployée aujourd'hui également en France, Hollande et Angleterre. «Je travaille à ce que ma méthode puisse toucher un maximum de gens».

Et vous, au fait, vous serez où dans 3 ans ? Et votre entreprise ?

Un sens, une direction ?

Equilibre Vie Pirvée/Travail, Développement personnel, Santé, Vie saine, Psychologie

Comment l'être humain peut-il se redonner une direction, un sens suite à un burn-out ? Comment se construire durablement face aux défis mondiaux, à la crise économique ? Les philosophies orientales millénaires ne seraient-elles pas des clefs pour y parvenir ?

Une vocation et la suivre !

Chacun d'entre nous peut se découvrir une vocation. Mais encore faut-il se donner les moyens de la suivre, autant sur le plan personnel qu'organisationnel. Cela passe par une introspection au plus profond de soi, mais aussi au sein de la créativité et de l'intelligence collective.

Le sage hindou qui construisait des entreprises...

Pourquoi les entreprises d'aujourd'hui ont-elles tant besoin des philosophies orientales pour faire face aux épidémies de burn-out, à la crise, à la compétition mondiale ? Comment faire se rencontrer la contemplation passive et l'hyperactivité moderne

No testimonial yet. Be the first!
Ajouter un témoignage
Langues de prestation
Anglais, Français