Marcel Frydman

Conférencier
Tout sur la manipulation des cigarettiers et les clés d’un sevrage définitif
L’école doit développer l’empathie et l’altruisme chez nos jeunes

Marcel Frydman (1930) est docteur en sciences psycho-pédagogiques. C'est l’expérience acquise depuis la guerre qui l'a incité à s'orienter vers la psychologie, avec un intérêt particulier pour les aspects pédagogiques.

Fin de l'été 1942, les premières rafles dans la capitale belge obligent Marcel Frydman, comme tant d'autres juifs, à se cacher. Après quelques mois dans les alentours de Bruxelles, il est conduit à l'institution de Cul-des-Sarts, un petit village proche de la frontière française. Il a juste 12 ans. Il y reste jusqu'à la libération, sous un nom d'emprunt et muni d'une fausse carte de ravitaillement. Ce sera ensuite d'autres "homes", avec d'autres enfants juifs n'ayant pas, comme lui, retrouvé un milieu familial normal. Dans ces institutions, Marcel Frydman croise souvent des éducateurs qui, bien que de bonne volonté, n'ont aucune formation adéquate. "En choisissant la psychologie, à l'ULB, j'avais donc le désir d'un peu compenser cette carence".

L'enfance abandonnée

Fin des années 50, Marcel Frydman se marie. S'il désire déjà poursuivre ses études universitaires par un doctorat, les frustrations qu'il a subies dans sa jeunesse le poussent à privilégier la vie familiale. Et donc à se lancer dans la vie professionnelle. Un politicien de Marcinelle le recrute. Il a besoin d'un psychologue dans le village d'enfants qu'il vient de créer, pour assister quelques 300 enfants abandonnés. Durant trois ans, Marcel Frydman parvient à développer une relation individuelle avec chacun de ces jeunes mais il ne peut intervenir sur les conceptions du politicien. Or, les conditions psychologiques, humaines dans lesquelles ces enfants étaient plongées sont catastrophiques, notamment en matière d'encadrement. Il préfère démissionner.

Il travaille alors sept mois dans une institution d'Etat pour délinquants puis accepte un poste dans l'enseignement de la pédagogie pour futurs maîtres, instituteurs et régents. "C'est cette expérience qui m'a incité à commencer une thèse de pédagogie".

L'importance du terrain

En 1973, Marcel Frydman entame son doctorat, avec à la clé une thèse de méthodologie de l'enseignement. A partir de cette date, il ne quittera plus le milieu universitaire.
Ses premières charges de cours et recherches à l'Université de Mons-Hainaut portent naturellement sur la pédagogie. Il propose notamment une didactique visant à la préparation de l'élève à l'autoformation. Mais dès les années 80, il oriente ses travaux davantage vers la psychologie sociale. Avec à chaque fois une même ligne directrice: l'importance du terrain. Les expériences menées en laboratoire, même si elles confirment les hypothèses de départ et donnent des résultats intéressants, ne permettent pas selon lui d’étendre leurs conclusions aux conditions de la vie réelle. "Toutes les expérimentations que j'ai effectuées dans le domaine de la psychologie sociale, toutes, ont été effectuées sur le terrain".

Pionnier

Durant 25 ans, ses recherches portent principalement sur la prévention des habitudes tabagiques, sur la violence télévisée et sur le développement de l'attitude altruiste. Marcel Frydman y consacre ses principaux ouvrages et publications. Dans ces différents domaines, il fait même figure de pionnier en Belgique, lui conférant rapidement un statut de spécialiste incontournable. Il est d'ailleurs l'invité de très nombreux plateaux de télévision.

Quelques années avant de prendre sa retraite universitaire, en 1997, il consacre également des travaux au traumatisme de l'enfant caché. Depuis, il poursuit essentiellement son travail sur la prévention au tabac par l'image, comme en témoigne son documentaire sur le cancer du larynx. Et son analyse de la manipulation par la publicité.

Marcel Frydman partage sans compter durant ses conférences. Erudit, il transmet l’objet de ses recherches dans un vocabulaire accessible à tous. Il pimente son exposé de nombreuses expériences pratiques auxquelles vous penserez encore longtemps après l’avoir écouté. Sa conférence sur le tabac est à recommander vivement aux jeunes et à tous ceux qui sont confrontés au tabagisme. Un discours illustré et passionnant, souvent percutant, car sans détours ni langue de bois.

Tout sur le tabagisme

Jeunesse, Enseignemen, Education, Pédagogie, Développement personnel, Drogue, Vie saine, Psychologie

La prévention, le sevrage, la formation,... Ses recherches ont notamment conduit Marcel Frydman à s'intéresser à la manipulation subliminale opérée par l'industrie du tabac. Le documentaire qu’il a réalisé sur le cancer du larynx percute les esprits. L’électrochoc nécessaire à mettre fin à une dépendance ou à ne pas commencer le tabac.

La violence télévisée ou filmée

Jeunesse, Enseignemen, Education, Pédagogie, Psychologie

La violence télévisée accroît l’agressivité du spectateur, du moins dans les conditions de vision habituelle. Ce n’est plus le cas lorsqu'il y a une préparation du sujet. Ou quand éducation aux médias est synonyme de diminution de l'agressivité.

Le développement de l'attitude altruiste

Philosophie, Spiritualité, Religion, Jeunesse, Enseignemen, Education, Pédagogie, Développement personnel, Psychologie

En 1964, à New-York, une jeune fille est violée et tuée par un pervers sexuel. Ses 38 voisins regardent la scène de leur fenêtre, sans intervenir, comme indifférents à la souffrance d'autrui. A partir des années 80, Marcel Frydman travaillera inlassablement sur le terrain afin de comprendre ce comportement de fuite ou d’abstention et d'y apporter des remédiations.

Le traumatisme de l'enfant caché

Belgique, Europe, Jeunesse, Psychologie

Suite à une réunion internationale des enfants cachés, en 1991, Marcel Frydman décide de consacrer une recherche au long silence de ces enfants de la guerre. Il cherche surtout à savoir si le traumatisme subi par ces enfants a été rapidement surmonté ou au contraire s’ils avaient toujours des séquelles à l'âge adulte.

No testimonial yet. Be the first!
Ajouter un témoignage
Langues de prestation
Français