Marc Luyckx Ghisi

Conférencier
Le monde change, n’ayez pas peur !
3 vies: d'abord prêtre, puis penseur et créateur

Marc Luyckx (1942) en est déjà à sa 3e vie. D’abord prêtre, puis penseur politique au sein de la « Cellule de Prospective » de la Commission européenne et enfin créateur de nouvelles écoles de E-Management. Il parle un nombre incalculable de langues. A son actif, des milliers d’écrits dont celui du passage à une nouvelle économie immatérielle où l’Humain joue un rôle central. Trois forces donc : spirituelle, politique et économique, qui sont finalement intimement liées. Son but ultime : atteindre la sagesse.

Nous avons la chance en Belgique d’avoir un des plus grands prospectivistes au monde. Trouver un sens à ce nouveau monde, tel est son désir. Et pour ne rien gâcher, Marc Luyckx est un conférencier hors pair. Vous n’oublierez pas cet homme rieur au ton malicieux. Laissez-vous inspirer!

Prêtre

C’est à l’UCL que Marc Luyckx commence son parcours universitaire. Il obtient un diplôme en Mathématiques et en Philosophie et se spécialise en théologie catholique. Il est ordonné à Bruxelles. Puis il est envoyé à Rome où il achève un Doctorat en théologie grecque et russe. Il revient ensuite dans son pays natal, la Belgique. Et c’est essentiellement auprès des jeunes qu’il prêche la bonne parole. « Etre l’intermédiaire entre le divin et les jeunes, c’était passionnant ». A l’époque, c’est l’époque du concile Vatican II, et l’Eglise est ouverte au changement, grâce à un cardinal et un diocèse à l’écoute.

Mais à travers ses rencontres, il y a celle d’une femme, sa future femme. Dilemme : rester célibataire toute sa vie ou faire semblant de l’être et laisser sa bien-aimée dans l’ombre ? Aucune des deux solutions n’était la bonne. Quitter sa fonction dans l’Eglise est l’option qu’il a choisie. Six enfants plus tard, Marc Luyckx avoue qu’il ne regrette pas sa décision. « Je deviens de plus en plus spirituel mais de moins en moins catholique », confie-t-il. C’est aujourd’hui dans le pays de Gandhi que Monsieur Luyckx approfondit sa spiritualité. Vice-président du Conseil International à Auroville, il s’y rend deux fois par an. Un espace de spiritualité non nécessairement religieuse mais où toutes les religions coexistent. Auroville vise à symboliser le niveau de conscience supérieur auquel l’Humanité est invitée à arriver. C’est un projet passionnant mais difficile à réaliser…

L’Europe est lancée !

Quitter son job dans l’Eglise signifiait reconstruire sa vie. En guise de transition et avant de se replonger dans la vie active, Monsieur Luyckx et sa femme s’aventurent au Brésil et travaillent pour Dom Helder Camara, pendant un an, à la formation des animateurs de base. Puis, appelé par la « Cellule de Prospective » de la Commission Européenne, il y consacre neuf années de sa vie (1990-1999). « Passionnant » répète-t-il. , Il y examine tant des questions de religion, que de philosophie, de sociologie, dans l’hypothèse d’un changement de société, accéléré par l’immatérialisation de l’économie mondiale. C’est à cette période que l’Europe est lancée : Maastricht, la monnaie unique, Amsterdam, les projets d’élargissement. La Belgique lui apparaît alors petite dans cette Europe si vaste. Puis la Commission Santer tombe. Celui qui avait participé à la fondation de l’Europe se retrouve à la rue, « gentiment bien sûr ».

Surgissement d’un monde nouveau

Il faut repartir à zéro et cette fois, c’est dans l’enseignement que Marc Luyckx rebondit. Au cours d’un déjeuner en Californie avec la World Business Academy, se pose la question d’un nouveau type d’école de Management qui prépare aussi pour l’économie immatérielle. « Go for it !» lui lance alors l’un de ses confrères. Pas besoin de le répéter deux fois, l’ex-politicien ouvre une première école de commerce à Zagreb puis à Belgrade. Le projet d’une nouvelle forme d’enseignement se concrétise. Mais rattrapées par l’accréditation aux normes européennes, les écoles perdent leur originalité, ce pourquoi Marc Luyckx s’était battu. « Je n’avais plus de raison d’y être » affirme-t-il. Mais notre homme n’a pas dit son dernier mot. Il prépare, grâce à son réseau d’alliés, le lancement d’un nouveau réseau de E-Management Schools à Bruxelles, Siena et à Casablanca . Car pour lui, l’école ressemble de nos jours à une usine qui forme à des métiers industriels. Or l’économie a changé et il faut faire table rase de l’enseignement actuel. Placer l’Humain – et toute sa créativité - au centre de l’attention apparaît comme le moteur d’une prospérité future.

Avec son livre 'Surgissement d’un monde nouveau', (nouvelle édition chez l’Harmattan 2012) Marc Luyckx nous offre une vision prospective et positive des bouleversements que notre monde en crise connaît aujourd’hui. Son message s’adresse tant au grand public qu’aux entreprises.

En route vers la nouvelle économie post capitaliste et post-industrielle ?

International, Globalisation, Autorités publiques, Société, Entrepreneurs, Diversité, Globalisation, HR, Culture d'entreprise, Créativité, Innovation, Leadership, Stratégie, Management, Motivation, Entreprendre de manière responsable, Créativité, Innovation, Trends, Audacieux, Education, Pédagogie, Inspirant

Le paradoxe est que de nombreux intellectuels discutent sur d'éventuelles alternatives au système économique industriel dans lequel nous sommes. Mais très peu d'observateurs se rendent compte que nous sommes dans l'UE déjà à 50% dans une nouvelle économie immatérielle de la connaissance, et que cette nouvelle économie est la stratégie officielle de l'UE.

Cette nouvelle économie ne produit plus d'objets ou des objets avec une proportion croissante de valeur immatérielle ajoutée. La création de valeur consiste à appliquer de la connaissance à de la connaissance pour produire de la nouvelle connaissance. L'outil de travail est donc la personne humaine, le nouveau "capital"! C'est pour cette raison que Peter Drucker ose parler de société post capitaliste, puisque le capital financier devient moins important que l'Humain.

Stratégies win-win, croissance qualitative et donc totalement soutenable, management centré sur l'humain qui est le nouvel outil de production. Et il y a une excellente nouvelle : cette économie immatérielle est potentiellement soutenable et pousse les entreprises fortement vers l’inclusion sociale et des politiques de respect efficace de l’environnement.

Quel est le sens de la construction européenne aujourd'hui ?

Europe, Europe

Les citoyens "sentent" et perçoivent que l'UE est plus qu'un Grand marché Commun. Mais alors qu'est-ce?

L'Union Européenne est un nouveau paradigme politique de non-violence entre Etats. Comme la modernité a inventé l'Etat de Droit qui instaure la non-violence vis-à-vis des personnes au sein de l'Etat, la transmodernité invente la non-violence entre Etats dans un monde global où la guerre semble de moins en moins une option politiquement valable et efficace.

L'UE est donc beaucoup plus qu'un simple marché, c'est la plus importante innovation politique de ce siècle. Mais avons-nous les yeux ouverts pour le voir et le comprendre ?

Les femmes au cœur du changement

International, Globalisation, Diversité, Autorités publiques, Société, Globalisation, HR, Culture d'entreprise, Créativité, Innovation, Leadership, Stratégie, Entreprendre de manière responsable, Créativité, Innovation, Trends, Inspirant

Nous sommes dans une mutation de civilisation car notre société actuelle ne parvient pas à se donner un projet d'avenir soutenable, et donc la crédibilité du système économique et politique global diminue de jour en jour. Nous allons vers un monde transmoderne, post patriarcal (valeurs plus soft) et post industriel qui sera obligé de se donner un avenir soutenable pour les générations à venir. Les femmes sont le moteur du changement et joueront un rôle croissant. Les statistiques le montrent clairement.

Au plan économique nous sommes déjà à 50% dans l'économie immatérielle (société de la connaissance = stratégie officielle de l'UE) qui fonctionne de manière tout à fait différente: stratégies win-win, croissance qualitative, management centré sur l'humain qui est le nouvel outil de production, fin des brevets, nouvelle relation aux objets, acquis immatériels en Bourse.

Sciences et Religions

Philosophie, Spiritualité, Religion, Sciences

Dans le contexte de changement de civilisation, nous constatons que la relation entre la science et les religions est en train de se transformer en profondeur. Essentiellement parce que la manière de voir la science et la manière de voir les religions est en pleine transformation. Il y a la vision prémoderne, que certains appellent "fondamentaliste", la vision moderne qui est encore dominante et puis la vision nouvelle et émergente que nous appelons transmoderne.

Dans cette nouvelle vision nous constatons une similitude frappante entre ce que dit la physique quantique la plus avancée et ce que disent les sages et les mystiques de presque toutes les cultures.

Education et créativité

Autorités publiques, Société, Créativité, Innovation, Créativité, Innovation, Trends, Education, Pédagogie

Le système éducatif qui est encore en place aujourd'hui correspond aux besoins de la société industrielle qui est en train de se terminer. Il s'agissait de former des gens capables de suivre le rythme industriel des machines dans l'usine. La créativité n'était pas nécessaire et constituait plutôt un obstacle. Elle a donc été supprimée par l'éducation.

Or maintenant dans la société de la connaissance, on a besoin d'humains créatifs capables de créer de la connaissance et des idées nouvelles. Le contraste entre ce que le système scolaire produit et ce dont nous avons besoin est donc de plus en plus criant. Et tout le monde est perdant.

L'éducation de demain doit apprendre aux étudiants à gérer leur apprentissage maintenant et tout au long de leur vie, à créer des jobs à partir de technologies qui n’existent pas encore. Nos jeunes doivent devenir des "généralistes sages" capables de gérer une nouvelle civilisation en croissance.

No testimonial yet. Be the first!
Ajouter un témoignage
Langues de prestation
Anglais, Français, Néerlandais