Jean Van Marcke

Conférencier
Le business c'est la guerre – comment pouvez-vous gagner votre guerre ?
Entrepreneur aguerri qui ajoute à son expérience des connaissances académiques internationales

Jean Van Marcke (1937) est un expert en stratégie et leadership apprécié au niveau international. Il se distingue en appliquant la stratégie militaire aux entreprises. Son expertise ne se limite pas à la théorie. Ainsi, il a fait du groupe industriel sanitaire Van Marcke – dont le célèbre logo représente un hippocampe – le leader du marché en Belgique.

Jean Van Marcke appartient à la deuxième génération de la dynastie d’entrepreneurs de Flandre occidentale. Son père crée un commerce de gros dans le domaine sanitaire en 1929. Après ses études en sciences commerciales, Jean Van Marcke entre dans l’entreprise familiale au début des années 60. En 1970, il en reprend la direction générale. Sous sa direction, le chiffre d’affaires passe de quelque 6 millions à 425 millions d’euros.

Guerre

L’entreprise se concentre principalement sur les équipements sanitaires, le métal et les pompes, jusqu'à ce que le marché du chauffage explose en 1965. Jean Van Marcke y voit sa chance et se lance dans la distribution d’appareils de chauffage. Dans Trends, il confie à ce sujet : « Nous nous lancions sur un nouveau marché et il fallait gagner cette guerre ».

Son entreprise est couronnée de succès. Sous l’administration de Jean Van Marcke, la société passe du statut de distributeur local à celui de numéro 1 incontestable en Belgique. Van Marcke ne se limite pas au territoire national, il vise également le marché européen et les États-Unis. Il siège au sein du conseil d’administration du Groupe Van Marcke jusqu’en 1997 qu’il quitte en raison de dissensions familiales à propos de la stratégie à suivre.

Jean Van Marcke : « Il faut être intellectuellement cohérent avec soi. Si on estime que la stratégie de l’entreprise ne va pas dans la bonne direction, il faut en tirer les conclusions. Inutile de faire du cinéma. Je ne crois pas aux dynasties et il ne faut pas avoir trop d’états d’âme à cet égard ».

Capitaine d’industrie

Outre son œuvre dans l’entreprise familiale, ce capitaine d’industrie présente un C.V. impressionnant. Ainsi, il enseigne la gestion stratégique à l’université de Lille et à la Vlerick Management School pendant de nombreuses années. Il dit dans Trends : « La stratégie militaire existe depuis 4.000 ans, alors que la stratégie d’entreprise n’existe que depuis 40 ans. On peut parfaitement appliquer la stratégie militaire à la stratégie d’entreprise. En tant que chef d'entreprise et administrateur, je me suis toujours posé la question de savoir quelle guerre je voulais gagner ».

Le besoin irrésistible de « fédérer » constitue le fil conducteur de la vie de Jean Van Marcke. Il s’efforce de rassembler les personnes, les organisations ou les institutions pour réaliser des choses. Au début des années 90, Jean Van Marcke devient président de la chambre du commerce et de l’industrie de Courtrai. Son objectif est de rassembler les 6 chambres de commerce de Flandre occidentale au sein d’une seule organisation. En 2002, après 10 ans d’efforts, il atteint finalement son but.

Rêver, penser, oser, agir et… persévérer
« Rêver, penser, oser, agir et persévérer », voilà le credo de Jean Van Marcke. En 1988, l’un de ses rêves consiste à créer la société d’investissement Lessius. L’objectif est de rassembler des capitaux flamands. C’est une réussite. Dès sa création, Lessius joue un rôle crucial pour défendre la Société générale contre l’entreprise de l’Italien Carlo De Benedetti. Il préside le conseil d’administration jusqu’en 2002.
En 1989, Van Marcke est nommé président du conseil général de la Vlerick Management School. Ici encore, il s’efforce d’entrée de jeu de nouer des collaborations. Ainsi, il se rend chez les recteurs des universités de Gand et de Louvain avec le message suivant : « Allons-nous continuer sur la voie de la séparation typiquement flamande avec une école de commerce dans chaque ville flamande ou en ferons-nous une école d’excellence ? » Son projet réussit et la Vlerick passe du statut d’école de commerce belge à celui d’institution internationale majeure.

Expertise

De même, en 1989, une vingtaine d’entrepreneurs du pays se réunissent pour réfléchir à l’économie belge et à la manière de continuer. Cette rencontre est une initiative de la Fondation Roi Baudouin. Les membres se baptisent « Cercle économique ». Jean Van Marcke est le premier président de ce laboratoire d’idées et le reste pendant près de 10 ans.
Jean Van Marcke sait ce que signifie entreprendre et connaît parfaitement les forces et les faiblesses d’une entreprise familiale. En tant que professeur, il dispose de l’expertise nécessaire pour allier la théorie et la pratique du monde des affaires. Établissant des parallèles avec la stratégie militaire, il est un conférencier extrêmement passionnant.

Les affaires, c'est la guerre

Leadership, Stratégie

Au milieu des années 60, les entreprises flamandes étaient encore dirigées comme des fermes ordinaires. Peu à peu, on a pris conscience qu’il fallait adopter un autre mode de gestion. À cette fin, l’analyse SWOT qui permet d’identifier les forces, les faiblesses, les opportunités et les menaces d’une entreprise constituait un moyen pratique, mais il manquait encore un élément important, à savoir la « force du pouvoir ». Il faut tenir compte de la lutte entre les entreprises pour définir leur position sur le marché. Sur la base de son expérience et de ses recherches, Jean Van Marcke choisit résolument d’appliquer la stratégie militaire aux entreprises. Pour lui, c’est dans l’art de la guerre qu’on trouve les meilleurs exemples de prises de décision rapides. Au cours de sa conférence, Van Marcke traduit les stratégies militaires en procédures utilisables pour gérer les entreprises de manière moderne.

No testimonial yet. Be the first!
Ajouter un témoignage
Langues de prestation
Anglais, Français, Néerlandais