Amine Ait-Chaalal

Conférencier
Spécialiste des relations internationales
Un professeur cultivé et passionnant

Spécialiste des relations internationales, Amine Ait-Chaalal est un professeur passionné. Enthousiaste, il tente de donner à ses interlocuteurs le maximum d’instruments pour une meilleure compréhension du monde contemporain. Egalement directeur du Centre d’études des crises et conflits internationaux (CECRI) de l’Institut des sciences politiques Louvain-Europe de l’UCL, il aborde des thèmes tels que les questions moyen-orientales, la politique étrangère américaine, les questions euro-méditerranéennes ou la politique extérieure du Brésil.

Bourlingueur

Dans sa jeunesse, Amine Ait-Chaalal a été amené à beaucoup voyager, d’où une ouverture d’esprit précoce. « Parce que les voyages forment la jeunesse et permettent de rester jeune ! ». Puis, au fil de son parcours scientifique, le professeur a effectué de nombreuses missions internationales de recherches et d’enseignement : Australie, Brésil, Chine, Etats-Unis, France, Inde, Tunisie, etc.

Une jeunesse universitaire

Le milieu universitaire, un lieu dans lequel Amine Ait-Chaalal s’épanouit pleinement. Depuis ses études jusqu’à aujourd’hui, il y consacre une bonne partie de son temps. C’est à l’UCL qu’il commence ses candidatures suivies de sa licence. Puis, désireux de s’ouvrir à d’autres horizons, il se dirige vers l’Amérique du Nord et l’Université d’Ottawa, la capitale fédérale du Canada. Une ville idéale pour se plonger dans les relations internationales d’un point de vue nord-américain, avec le côtoiement des ambassades, des ministères et des centres de recherche. Un poste de teaching assistant lui est proposé. « J’ai été un peu surpris au départ puis j’ai accepté. C’était un challenge. Et j’y ai pris goût ! », commente-t-il. Le début d’un dense parcours d’enseignant. Diplômé d’un Master en politique internationale, Amine Ait-Chaalal revient en Belgique et se lance dans un Doctorat en sciences politiques et relations internationales à l’UCL. En même temps, il travaille comme assistant universitaire.

Professeur passionné

Diplômes en poche, Amine Ait-Chaalal peut s’adonner à sa vocation, celle d’enseignant. Aujourd’hui, il est professeur dans le domaine des relations internationales (Organisations internationales, Questions diplomatiques, Politiques étrangère des Etats-Unis, Politique étrangère et action humanitaire).

Quatre éléments expliquent sa passion. D’abord le contact humain avec les jeunes: « En tant qu’individu, on prend de l’âge mais les étudiants à qui nous donnons cours restent dans la même tranche d’âge. Cela signifie que l’on doit sans arrêt se renouveler, on ne peut pas se reposer et nous sommes donc pris dans une dynamique d’une grande fraîcheur ». Deuxième élément, la rencontre avec des savants, des experts et des personnes venant de tous les horizons (journalistes, diplomates, fonctionnaires internationaux, militaires,…): « Lors des colloques et des réunions scientifiques, notamment, on rencontre des personnes dotées d’une culture encyclopédique, qui sont des véritables puits de science et qui gardent une grande simplicité. C’est passionnant ! ». Troisième élément qui le fait vibrer, l’apprentissage perpétuel : « On acquiert de nouvelles connaissances tous les jours. Notre savoir, c’est comme une bougie dans une grande pièce obscure, tellement nous avons à apprendre ». Enfin, quatrième élément important : la liberté. « La liberté critique est la base de la dynamique universitaire. La liberté est un bien très précieux. Certains ont tendance à l’oublier mais des personnes très courageuses ont sacrifié leur vie pour ce qu’on appelle aujourd’hui la démocratie. Et cela continue encore aujourd’hui dans de nombreux pays du monde…», conclut-il.

La différence est une richesse

Ses prédispositions combinées à ses missions scientifiques à travers le monde l’ont conduit à réfléchir sur les relations internationales et leurs mécanismes. Actuellement, Amine Ait-Chaalal est directeur du Centre d’études des crises et conflits internationaux (CECRI) de l’Institut des sciences politiques Louvain-Europe de l’UCL. Pour comprendre un pays, une culture, une société, une population, il est convaincu qu’il faut se rendre sur place. « On comprend mieux le monde si on voit comment il est. Il faut aller sur le terrain, dans les rues, au contact avec les gens. Je ne veux surtout pas rester cloitré dans le monde universitaire ». Souvent, à son retour de mission, le professeur achète de nouveaux guides du pays où il vient de séjourner. « On ne les lit pas de la même façon avant et après. Les lieux, les impressions, les sensations, les parfums nous apparaissent autrement».

Selon Amine Ait-Chaalal, les relations internationales apportent une ouverture d’esprit vers l’autre et un respect mutuel qu’il est possible d’établir au-delà de la barrière de la langue et des différences. Quand on lui parle d’avenir, Amine Ait-Chaalal s’enthousiasme. Il souhaite avant tout continuer à faire ce qu’il fait, à être un pont entre les cultures, les sociétés et les individus pour aider à une meilleure compréhension des différences, « parce que la différence est une richesse » dit-il.

Les évolutions dans les pays arabes. Premier essai d'évaluation

International, Globalisation, Moyen-Orient, Monde

Depuis le mois de décembre 2010, les pays arabes sont entrés dans une période nouvelle:
révolutions, révoltes, recompositions du champ politique. Les régimes, qui semblaient installés et figés dans leurs certitudes autoritaires, vacillent et pour certains tombent. D'autres utilisent des méthodes particulièrement brutales et barbares pour se maintenir au pouvoir.

Dans les pays qui ont chassé les dictateurs, de nouvelles perspectives s'ouvrent, faites à la fois d'opportunités, de potentialités, de risques et d'incertitudes. Société, culture, économie, politique: une effervescence nouvelle se fait jour avec tous les aléas et les nombreuses difficultés que de tels phénomènes de transition comportent.

La politique étrangère américaine

International, Globalisation, Europe, Afrique, Amérique, Asie, Russie, Moyen-Orient, Monde

Au-delà des élections et des changements subséquents de présidences et de styles, il est aussi possible de déceler des éléments de continuité dans l'histoire de l'action extérieure des Etats-Unis et ce jusqu'à l'actuelle administration du Président Barack Obama. La politique étrangère américaine se déploie dans l'intégralité des régions du monde et a un impact considérable sur le déroulement des affaires internationales. Mieux comprendre la politique étrangère américaine contribue à mieux analyser et décoder les grands axes de la scène internationale contemporaine.

Les questions euro-méditerranéennes

Europe, International, Globalisation, Europe, Afrique

La région euro-méditerranéenne est à la jonction de l'Europe, de l'Afrique et du Moyen-Orient. Elle engage de multiples défis pour les relations internationales: aspects politiques et de sécurité, échanges économiques et commerciaux, dimensions sociales et culturelles. Des Balkans à la question israélo-arabe, des dimensions énergétiques aux aspects écologiques, la mise en perspective de ces multiples données permet de mieux comprendre l'importance cruciale pour l'Europe de la stabilité et de la paix autour de la Méditerranée.

La politique extérieure du Brésil

International, Globalisation, Amérique, Monde

Le Brésil est devenu un protagoniste de plus en plus visible sur la scène internationale, notamment sous l'impulsion du Président Lula durant la première décennie des années 2000. Le Brésil s'affirme aujourd'hui comme une puissance économique et commerciale majeure. Dans la continuité des actions entamées précédemment, ses actuels dirigeants, en particulier la Présidente Dilma Rousseff, agissent avec fermeté pour le traitement des questions sociales et économiques internes en vue de continuer à réduire les inégalités. Dès lors, le Brésil apparaît comme une puissance de plus en plus influente des relations internationales.

Les questions moyen-orientales

Europe, Moyen-Orient

Le Moyen-Orient est une zone centrale de l'actualité internationale depuis plusieurs décennies. De la question israélo-palestinienne à celle des approvisionnements pétroliers, des évolutions au Liban à la situation en Irak, des révolutions dans les pays arabes aux évolutions politiques, économiques, sociales, démographiques et culturelles de cette région, le Moyen-Orient est un environnement crucial à prendre en considération et à analyser pour comprendre les principaux enjeux géopolitiques contemporains.

No testimonial yet. Be the first!
Ajouter un témoignage
Langues de prestation
Anglais, Français